preparer-sa-succession

Une étude menée sur plusieurs décennies auprès de 2 500 familles a révélé que 70 % des fortunes familiales disparaissent dès la deuxième génération. À la troisième génération, ce chiffre passe à 90 %.

Ces statistiques n’ont rien de surprenant. Les parents ont souvent du mal à consacrer du temps et des ressources à l’organisation de leur succession. Pourquoi est-il si difficile de préparer son propre héritage?

Voici quelques conseils pour organiser ce « passage de témoin » en douceur.

Parler à un expert en préparation de succession

Les parents ont souvent du mal à discuter de leur richesse avec leurs enfants. Beaucoup sont réticents à parler de la transmission de leur patrimoine par peur de faire face à la réalité du décès. L’introduction d’une dimension financière dans la relation parent-enfant peut aussi causer des tourments dans la famille. Enfin, la crainte de renoncer au contrôle de leur patrimoine peut laisser les parents dans le silence.

Si c’est votre cas, n’hésitez pas à contacter un spécialiste : il vous donnera des conseils personnalisés pour la préparation de succession, ce qui vous aidera grandement à surmonter cette difficulté.

L’absence de dialogue entre les parents et les enfants entraînera en fin de compte des conséquences – tant financières que personnelles – telles que des dépenses inopinées, de longues démarches administratives et des dissensions familiales.  Même si ce n’est pas toujours agréable, assurez-vous que vos enfants soient au courant de votre patrimoine et de vos dettes, cela leur facilitera grandement la tâche dans le futur.

Établir un plan de succession

Cela vous permet de maximiser l’héritage laissé aux héritiers, en minimisant les impôts et les coûts de distribution des biens.

Lorsque les enfants sont mineurs, vous pouvez aussi désigner des tuteurs au cas où les deux parents décéderaient prématurément et établir un plan de répartition des actifs sur toute leur vie afin qu’ils ne reçoivent pas un héritage trop important en une seule fois.

Faites des copies des documents importants

Créez quelques copies supplémentaires, numériques ou physiques, pour éviter tout risque d’égarer ou d’endommager les originaux. Il est préférable de conserver ces copies dans un endroit différent de l’original, par exemple dans un coffre-fort ou au cabinet d’un avocat.

Là aussi, cette étape permet d’alléger la lourdeur des tâches administratives que subissent les héritiers, notamment quant à la déclaration de succession ou à l’obtention du certificat d’hérédité.

Centralisez vos documents de planification

Conservez les originaux de vos documents de planification successorale dans un seul endroit permet de réduire le risque de perdre des informations essentielles. Ces documents peuvent être votre testament, la procuration durable, la désignation des bénéficiaires, vos comptes bancaires et assurance, la procuration relative aux soins de santé et la désignation de tuteur sont tous des documents importants pour une bonne gestion de votre succession.

Une fois que vos documents sont mis à l’abri et centralisé, faites-le savoir aux personnes qui sont concernées par votre succession.

L’importance de prendre du temps pour planifier l’héritage

Une éducation financière qui commence tôt et qui donne le temps de tirer des leçons, permettra aux héritiers, quel que soit leur âge, d’être mieux préparés à prendre de bonnes décisions tout au long de leur vie.

Mais seule une communication transparente et le rassemblement des documents importants vous permettent de leur faciliter la tâche le jour où vous partirez.