impôts petites entreprises

Démarrer sa propre entreprise est souvent synonyme de rêve et de passion. Néanmoins, il faut tout de même garder en tête que cette grande aventure comporte aussi des côtés qui peuvent paraître moins stimulants, comme la production d’une déclaration d’impôts. Voici donc 5 choses à savoir qui pourront peut-être rendre cette tâche un peu plus conviviale et générer de bonnes habitudes.

1 – Déduction des frais de bureau d’une entreprise

Démarrer son entreprise signifie souvent partir à zéro. S’équiper de façon appropriée représente donc un investissement considérable.

Il est important de conserver les factures ainsi que les reçus de toutes les dépenses entourant le matériel de bureau. Cela comprend tout d’abord le papier, les stylos et toutes les petites fournitures. Ces achats seront déclarés comme étant des « frais de bureau ».

Quant aux équipements informatiques et à l’ameublement, qui verront leur valeur résiduelle diminuer au fil du temps, ils doivent être inclus dans la section « déduction pour amortissement » De cette façon, il est possible de bénéficier d’un crédit d’impôts sur une base annuelle, en fonction du prix d’achat et de la durée de vie du bien en question.

2 – Déduction des charges d’exploitation d’une entreprise

Outre l’équipement, une foule d’autres dépenses sont à prévoir, mais aussi déductibles d’une certaine charge d’impôts. Les factures de téléphone et d’internet, ou tout autre service de télécommunication essentiel au fonctionnement de l’entreprise peuvent représenter des déductions considérables.

Dans la même optique, les frais d’électricité et de chauffage peuvent aussi faire bénéficier d’une réduction sur le montant à payer au gouvernement à la fin de l’année.

3 – Déduction des frais de déplacement

En tant que propriétaire d’une entreprise, il est possible d’avoir à se déplacer pour aller rencontrer des clients ou tout simplement offrir ses services. Dans le cas d’une nouvelle entreprise, c’est souvent un véhicule personnel qui est utilisé à ces fins.

Dans ce cas, il est préférable de noter tous les kilomètres parcourus professionnellement , sans considération pour les kilomètres personnels. Ainsi, il sera justifiable de demander un remboursement pour l’essence, l’entretien, les réparations et même l’assurance automobile.

4 – La taxe de vente

Il n’est pas obligatoire de posséder un numéro de taxe dès le démarrage d’une entreprise. Il s’agit cependant d’une précaution légitime si des ventes importantes sont prévues dans un avenir rapproché. En réalité, ce numéro de taxe ne sera exigé que lorsque les ventes atteindront 30 000$ et plus par année.

Une fois ce numéro de taxe obtenu, il est obligatoire de percevoir les taxes de vente sur chacun des produits et services vendus. Ces montants doivent être soumis dans des rapports trimestriels, dans le but de demander ensuite des crédits de taxe sur les intrants. Au Québec, les taxes de vente sont la TPS (taxe sur les produits et services) et la TVH (taxe de vente harmonisée).

5 – Faire appel à un expert-comptable

Gérer tous les papiers et documents comptables qu’incombent le démarrage d’une entreprise n’est pas une mince affaire. Afin d’ajuster le tir et peut-être de déléguer un peu travail à des gens qualifiés, faire appel à un expert du domaine des finances pourrait être une option intéressante. Comme ils n’offrent pas tout à fait les mêmes services, vous pourriez donc, selon vos besoins, soit contacter un comptable ou un fiscaliste. De cette façon, le focus peut être pleinement ajusté sur les véritables compétences et intérêts de celui qui donne vie au projet, tout en garantissant la conformité et la qualité des documents fiscaux produits. Tout ça sans compter une économie de temps substantielle.

 

En somme, préparer une déclaration d’impôts n’a peut-être rien d’une partie de plaisir mais, si elle est produite de façon intelligente, cela peut s’avérer fort payant. De nombreuses déductions et crédits d’impôts sont en place et n’attendent qu’à faire prospérer les nouveaux entrepreneurs qui se donneront la peine de les exploiter.