Hitchcock

Avec Tippi Hedren et Rod Taylor interprétant les personnages principaux, Le légendaire Alfred Hitchcock nous raconte l’invasion inexpliquée d’oiseaux en tout genre dans la ville californienne de Bodega Bay. Encore une fois, Hitchcock frappe fort !

Un thriller comme seul Hitchcock sait les faire

Melanie Daniels rencontre l’avocat Mitch Brenner chez un marchand d’oiseaux. Ce dernier lui demande de lui vendre deux oiseaux inséparables, la méprenant exprès pour une employée. Elle le rejoint quelque temps plus tard à Bodega Bay en voiture avec les deux oiseaux. En chemin, elle rencontre une institutrice au nom de Annie Hayworth. Plus tard, Melanie dépose les oiseaux dans la ferme des Brenner. Sur le quai où elle se trouve, une mouette attaque la jeune femme. Brenner qui était en route vers elle, la soigne dans un restaurant, où débarque sa mère, Lydia, dubitative face à Melanie.

Cette dernière, après avoir été invitée à diner par Mitch, passe la nuit chez Annie Hayworth. Après un diner sous forme d’interrogatoire qui parait très désagréable à Melanie, elle assiste à la mort d’une mouette contre la porte de la maison d’Annie.

Melanie assiste le lendemain à l’anniversaire de Cathy, une fillette de 11 ans. Pendant que les enfants jouent à colin-maillard, une horde de mouettes s’attaquent à eux. Le soir, lors d’un diner chez les Brenner, des moineaux rentrent par la cheminée du salon et attaquent les femmes, laissant Mitch désemparé.

S’ensuit le meurtre par des oiseaux du voisin de Lydia, Dan Fawcett. Puis, Annie et Melanie doivent mettre à l’abri les enfants lorsqu’une nouvelle attaque d’oiseaux pointe le bout de son nez. Elles mettent les enfants à l’abri jusqu’à que ça se calme. Une énième attaque met cette fois-ci réellement Melanie en danger. Les oiseaux attaquent un homme venu faire de l’essence, provoquant une explosion, et un réel chaos. Lorsque Mitch et Melanie rentrent chez Annie, ils la découvrent morte, et Cathy effrayée. Une autre attaque d’oiseaux oblige la famille réunie à barricader la maison et attendre qu’elle se termine. Melanie est gravement blessée par des oiseaux entrés par le trou du toit. Il faut donc l’emmener à l’hôpital. Ainsi, Mitch, Lydia, Melanie et Cathy quittent le petit village sous le regard terrifiant de milliers d’oiseaux.

Une pièce majeure du répertoire d’Alfred Hitchcock

On sait qu’Alfred Hitchcock a eu énormément de mal à trouver le sujet d’un nouveau film après le succès fou de Psychose. C’est pour cela qu’après un scénario non abouti, il se tourne vers le roman de Daphne du Maurier. Il décide aussi de ne pas expliquer le comportement des oiseaux, puisque cela aurait diminué le sentiment d’angoisse d’une attaque spontanée. De même, le choix d’une romance légère dupliquait le choc de la venue des oiseaux dans cette petite ville, selon lui.

Une fois n’est pas coutume, Hitchcock a préféré opter pour un scénario décousu et simpliste, mais se concentrer sur la terreur absolue dans ce qui restera son seul film d’épouvante. Là encore, il crée une tension palpable à chaque séquence et fait naitre une héroïne (il avait refusé de prendre une actrice connue). Il invente une ambiance unique d’apocalypse par une musique absente remplacée par les seuls cris stridents des oiseaux déchainés, et provoque des situations angoissantes comme celle du square dont lui seul a le secret. Les effets spéciaux étaient exceptionnels pour l’époque, mais sont aujourd’hui désuets.On peut finalement se dire que le résultat final est un peu en dessous des attentes du maitre. Malgré cela, frissons garantis pour ce dernier film marquant de la meilleure période de l’ère Alfred Hitchcock.