Bernard-Werber

Les Fourmis est un roman à la frontière qui se situe entre la science-fiction et le polar. Trilogie écrite par Bernard Werber, ce thriller est paru en France en 1991 chez Albin Michel. Best seller il s’en est vendu des millions dans le monde. Un succès qui s’est prolongé en trilogie avec la parution ensuite de 

  • Le Jour des fourmis
  • La Révolution des fourmis

Toulousain de naissance, Bernard Werber qualifie son style d’écriture de « philosophie-fiction », un concept qui colle parfaitement à son livre « Les fourmis » car ce roman mêle subtilement deux univers : les hommes et le monde des fourmis.

Et pour entrer encore plus dans l’ère de l’angoisse, quand vous aurez terminé de lire cet article, pensez qu’il y aura eu sept cents millions de fourmis écloses sur terre. De quoi avoir des suées froides ! Mais avant d’être envahi par ces minuscules insectes, entrons sans tarder dans cet univers à la fois fascinant et angoissant.

Résumé du polar

L’histoire se passe dans les années 2000 autour et dans la forêt de Fontainebleau, à Bel-o-kan

Jonathan Wells est un serrurier au chômage. Par chance (ou malchance !) il hérite de la maison de son oncle, entomologiste de métier.

Il descend dans la cave pour chercher son chien Ouarzazate et là Jonathan découvre une méga fourmilière. Il remonte plusieurs heures après avec le cadavre de son chien. Mais l’attrait est trop fort et Jonathan retourne dans la cave pour explorer et faire des recherches. A partir de ce moment, le récit s’accélère. Les intrigues vont se succéder et le mystère va s’épaissir.

Philosophie de l’histoire

Outre l’intrigue pleine de rebondissements, ce livre nous fait découvrir le mode de vie d’une colonie de fourmis (morphologie, reproduction, communication, organisation des fourmilières…) mais aussi leurs points faibles.

Le point intéressant de ce roman est la comparaison entre les sociétés humaines et les sociétés des fourmis.

Si vous voulez savoir comment se termine l’histoire, rendez-vous dans une bibliothèque ou chez votre libraire…

la trilogie des fourmis

Pourquoi Bernard Werber aime-t-il tant les fourmis ?

Qui est cet auteur qui connaît si bien le monde à la fois fascinant et effroyable des fourmis ?

Il nous glisse dans l’oreille en coulisses, qu’après la parution de ses livres – « Les fourmis », « La Révolution des Fourmis », « Le Jour des Fourmis » et « Les Thanatonautes » – il n’est invité sur les plateaux télévision que pour parler que des fourmis.

Pourquoi avoir choisi le thème des fourmis ? Bernard Werber nous précise que ce sujet s’est imposé à lui tout naturellement. Il a d’ailleurs fait une entrée remarquée dans le milieu du journalisme en rédigeant un article sur les fourmis. Pour lui, une fourmilière ressemble à une cité humaine, avec ses règles, ses codes et ses lois.

On peut dire que c’est un insecte qui lui colle à la peau !

Qui est donc Bernard Werber ?

Naissance en septembre 1961 Janvier à Toulouse 

En 1968, le petit Bernard écrit sa première nouvelle qui s’intitule « Les aventures d’une puce ». On voit déjà que l’image des insectes le fascine ! L’histoire raconte l’escalade d’une puce sur un humain en partant des pieds jusqu’au crâne.

1 an plus tard, il écrit sa deuxième nouvelle « Le château magique » qui mange ses visiteurs. Puis en 1970 sa 3e nouvelle « Les enquêtes de Taupin » son écriture est influencée par Edgar Allan Poe.

Il complète ses études en suivant une formation à l’Institut de Criminologie de Toulouse. Il apprend par exemple comment analyser un cheveu, ce qui lui servira dans ses prochains polars. Juste après, il comment l’épopée des fourmis. Il fait un premier projet mais se rend compte que le sujet des fourmis est vaste et fascinant.

En 1982, Bernard monte à Paris pour suivre des études de journalisme à l’Ecole Supérieure de Journalisme.

En mars 1983, il reçoit le prix de la Fondation News du meilleur jeune reporter et en 1991 il publie le roman « Les fourmis » chez Albin Michel qui va le faire connaître auprès du public. Puis suivrons les publications du « Jour des fourmis », des « Thanatonautes », « La révolution des fourmis » et « L’Empire des Anges » (la suite du roman des Thanatonautes),

Bernard Werber a rédigé bien d’autres romans, toujours construits autour d’un univers inquiétant, style thriller ou polar.

À dévorer sans attendre…