Management Generation Y

Âgés entre 21 et 37 ans, les membres de la génération Y partagent une vision contraire du travail et de la vie en entreprise de celle des anciennes générations à savoir la génération X (1965-1979) et les Baby-boomers (1946-1964). Les motivations au travail ont évolué et les attentes ne sont plus les mêmes.

Les différences entre la génération Y et les générations précédentes

Le temps n’a plus la même signification pour les jeunes d’aujourd’hui

La génération Y a grandi dans un contexte socio-économique bien différent des générations précédentes et n’a pas reçu la même éducation. En effet, les jeunes d’aujourd’hui ont grandi dans un monde où tout est accessible en quelques minutes voire quelques secondes. Grâce aux nouvelles technologies et à internet, une information, à l’instant où elle est partagée, peut faire immédiatement le tour du monde. Les jeunes sont donc habitués à avoir les renseignements souhaités dans la seconde et à avoir une réponse à leur question instantanément. Ils n’ont pas développé la même patience que la génération X.

Cela s’observe notamment dans un contexte professionnel, un courriel envoyé doit être répondu dans l’heure, une demande faite à un cadre doit avoir une réponse au plus tard dans les jours qui suivent, une connexion internet qui met quelques secondes à s’activer doit être changée… La notion du temps a bien évolué.

On le remarque également lorsqu’il s’agit des évolutions de postes. Un jeune, employé récemment, s’attend à monter les échelons quelques années après son arrivée. Si aucune augmentation de poste il y a, il n’aura aucun scrupule à changer d’entreprise.

La valeur travail n’est plus la même

Les générations précédentes savent ce que c’est que de travailler dur pour réussir. Ils sont engagés dans leur travail et vont donner le meilleur d’eux pour satisfaire leur supérieur. Les représentants de la génération Y voient les choses différemment.

En voyant le contexte économique et le nombre important de licenciements, ils n’ont pas envie de consacrer leur vie à une entreprise en particulier. De plus, ils ne veulent surtout pas attendre leur retraite pour vivre leur vie pleinement. Ils essaient de consacrer le plus de temps possible à leurs loisirs ou bien aux voyages.

Ils veulent conjuguer parfaitement leur vie de famille et leur vie professionnelle. En d’autres termes ils pensent autant, voire plus, à leur épanouissement personnel qu’à leur carrière professionnelle.

L’évolution des motivations au travail entre les différentes générations

Tout comme la valeur du travail, les motivations ont beaucoup évolué avec la génération Y. même si la rémunération reste un élément important, cela ne fait pas tout. De nos jours, les jeunes recherchent avant tout de la reconnaissance et un poste valorisant, mais avec des responsabilités limitées. En effet, ils ont besoin d’un cadre de travail précis avec des règles, des interdictions et des missions clairement expliquées.

Une fois qu’ils se seront adaptés à leur nouvel environnement professionnel, ils pourront se donner les moyens de réussir.

De plus, un jeune salarié recherche avant tout une entreprise avec une bonne ambiance et un bon esprit d’équipe. Ces éléments sont indispensables pour rester dans une entreprise.

Pour terminer, comme expliqué précédemment, un jeune employé de la génération Y est prêt à tout pour allier vie de famille et vie professionnelle. Contrairement aux anciennes générations, il ne souhaite pas se sacrifier pour son job. Il est donc prêt à entamer des négociations pour avoir ce qu’il veut notamment des jours de congés et des vacances.

Un nouveau type de cadre

Pour une partie des cadres, la génération Y est plus difficile à encadrer que les générations précédentes, car leur autorité peut très vite être remise en cause. Le statut de chef ne représente plus la même chose qu’auparavant et pour se faire respecter, le patron doit prouver ses compétences.

De plus, être trop directif n’est pas une méthode recommandée avec cette nouvelle génération qui considère que « chacun est l’égal de l’autre ».

Dans plusieurs ateliers donnés par des professionnels du management, plusieurs conseils sont donnés pour gérer la génération Y. L’un d’eux, est de faire participer tous les partis impliqués dans une situation aux décisions qui auront un impact sur l’issue de cette même situation.

Face à ces différences, les cadres n’ont pas d’autres choix que de s’adapter à la nouvelle génération, qui dans quelques années sera majoritairement présente dans les entreprises.

Leur mission est de trouver de nouvelles façons de cadre capables de satisfaire leurs attentes et de s’adapter à leur motivation.