acupuncture

Est-ce que l’acupuncture est de la sorcellerie ou du charlatanisme? Certainement pas! Cependant, beaucoup de patients nous disent trouver l’acupuncture magique par ses grandes capacités de soulagement et sa capacité à améliorer la santé.

Un article proposé par Caroline Laurin de Acupuncture Maca

L’efficacité de l’acupuncture comme de la magie

Comment de simples et si minuscules aiguilles peuvent procurer une telle détente et si bien soulager mes douleurs?” Régulièrement des patients nous disent : “Wow! Est-ce que c’est magique? Il est important de savoir que nul n’est pareil.

Il n’y a pas deux personnes avec exactement les mêmes symptômes et bilan de santé. Donc il n’y a pas deux personnes qui perçoivent et réagissent également à un traitement d’acupuncture.

Bien que l’acupuncture peut paraître magique à la personne qui ne connait pas les fondements de la médecine chinoise, l’acupuncture est une modalité de traitement reposant sur un système défini et très cohérent, comme le démontre la méthode du Dr Tan.

L’approche du Dr Tan

Dr TanPlusieurs techniques existent pour pratiquer l’acupuncture. Dr Tan en a développé et popularisé une qui est, pour plusieurs patients, intrigante et indéniablement efficace.

Cette méthode repose principalement sur la théorie des méridiens. Elle intègre des milliers d’années de connaissances de la médecine chinoise classique et traditionnelle et a pour objectif d’atteindre des résultats immédiats.

Dr Tan a su créer une méthode systématisée qui permet aux acupuncteurs d’aujourd’hui d’atteindre le même niveau d’efficacité que les grands maitres d’acupuncture des temps anciens.

Basée sur l’identification du méridien en souffrance, l’acupuncteur détermine les 3 à 5 meilleurs méridiens à utiliser pour réduire la douleur et favoriser la guérison. Puis, l’acupuncteur détermine les meilleurs points à utiliser sur les méridiens choisis en utilisant des points éloignés de la localisation douloureuse, et ce, selon des règles bien établies.

On soigne donc une épaule en insérant des aiguilles sur la cheville. Une fois les aiguilles insérées on demande au patient de bouger l’épaule pour valider si la douleur a diminué. C’est toujours un véritable plaisir de constater que la mobilité est augmentée, d’entendre le patient dire que la douleur a diminué et de le regarder chercher s’il y a encore de la douleur lorsqu’il bouge.

méridien

Méthodologie de l’acupuncteur

L’acupuncteur commence tout traitement en recueillant les signes et symptômes de la problématique de santé de la personne qui consulte. Ces informations sont recueillies soit par observation, par palpation, par l’examen de la langue, la prise du pouls chinois ou par l’entrevue avec le patient, comme lors d’une rencontre avec son médecin.

Ensuite l’acupuncteur détermine le bilan selon des grilles de syndromes établies depuis des milliers d’années et ceci dicte l’orientation thérapeutique qu’il doit utiliser. Rien de magique là-dedans!

L’acupuncteur peut choisir la modalité de traitement qu’il utilisera parmi les aiguilles, les ventouses, le massage Tuina, la moxibustion ou la pharmacopée chinoise, toutes des branches de la Médecine Traditionnelle Chinoise (MTC).

Les points d’acupunctures

Qu’il travaille avec les aiguilles, les ventouses, le massage Tuina ou la moxibustion, l’acupuncteur a le choix entre plus de 400 points d’acupuncture pour effectuer son traitement. La majorité des points se trouve sur un des 12 méridiens principaux ou sur 1 des 2 merveilleux vaisseaux.

Chaque point d’acupuncture a ses actions et indications bien déterminées. Cependant, certains points d’acupuncture sont empiriques c’est à dire que leurs actions sont basées principalement sur l’expérience et non pas sur des théories.

Ces points peuvent à eux seuls faire croire que l’acupuncture est de la sorcellerie. Un de ces points est le 38 Estomac. Il est situé sur la portion antérieure de la jambe, latéralement au tibia.

En manipulant activement une aiguille insérée sur le point d’acupuncture 38 Estomac, nommé Tiáokou, pendant que le patient mobilise son épaule amène généralement un soulagement immédiat.

Je me souviens d’une patiente qui avait une capsulite à l’épaule et me consultait pour favoriser la guérison de son épaule. J’ai commencé par faire une évaluation articulaire afin de noter les limitations de mouvements, qui étaient très marquées et pour savoir où précisément elle ressentait la douleur.

Puis j’ai inséré une aiguille sur le point Tiáokou de la jambe opposée à l’épaule douloureuse de la patiente. Je lui ai ensuite demandé de bouger son bras et là elle m’a regardé comme si j’étais la plus grande des imbéciles car elle venait de me démontrer que son épaule bougeait peu et générait beaucoup de douleur. J’ai insisté.

Elle a bougé son épaule en me faisant un immense sourire car envers ses attentes, son épaule bougeait beaucoup plus librement et la douleur était grandement diminuée. Elle était abasourdie. Une seule aiguille a généré un grand soulagement!

L’acupuncture n’est pas du charlatanisme

L’acupuncture n’est pas de la sorcellerie, ni de la magie car elle n’est pas un phénomène inexplicable.

L’acupuncture représente une accumulation de connaissances cliniques et de développements théoriques qui se sont déroulés sur plusieurs milliers d’années, la dynastie des Han étant une période de développement particulièrement importante.

Les résultats de traitement en acupuncture sont parfois époustouflants et à d’autres moments plus longs à se manifester car nous sommes tous uniques dans notre façon d’être, dans notre façon de vivre et notre capacité de guérison à un moment donné.

Caroline Laurin, acupuncteure

Références :

  • Focks, Claudia : Atlas of Acupuncture, Churchill Livingston Elsevier, 1e édition en angalis, 2008
  • Legge, David : Close to the Bone, Sydney College Press, 3e édition 2011
  • Tan, Richard Teh-Fu : Acupuncture 1, 2, 3, imprimé à San Diego, Californie, 2007