4 habitudes poison

C’est parfois en voulant se faciliter la vie que nous la compliquons davantage. Dans le cadre de cet article, je vous parle de 4 habitudes poison qui affectent votre rendement au travail. Parce que parfois, les meilleures astuces au bureau sont celles qu’il ne faut surtout pas suivre. Vous êtes confus? Je vous explique …

1)    Utiliser la fonction «snooze» de votre cadran

À peine tiré des bras confortables de Morphée, vous décidez à demi conscient de vous accorder quelques minutes de sommeil de plus en appuyant à tâtons sur le bouton «snooze» de votre cadran-réveil. Regagnant le monde des songes, vous espérez pouvoir connaitre la conclusion de ce beau rêve que la sonnerie désagréable de votre réveille-matin a interrompu.

Erreur! Lorsque vous entendez pour la première fois votre alarme de réveil, deux substances chimiques : l’adrénaline et le cortisol sont projetés dans l’ensemble de votre organisme, ce qui déclenche inévitablement une réaction de stress qui vous rend immédiatement alerte.

Reposez paresseusement votre tête sur l’oreiller et vous vous assurez un réveil encore plus désorienté et perdu lors de la deuxième sonnerie, quelques minutes plus tard.

Sortez votre petite monnaie, le café sera de mise ce matin !

2)    Dormir avec son portable à ses côtés, une des pires habitudes poison

De cette manière, vous vous assurez d’entendre votre sonnerie du lendemain et d’être à même de répondre à un appel d’urgence durant la nuit. C’est l’idéal pas vrai?

Erreur!  Les écrans LED de nos téléphones et  tablettes émettent ce qu’on appelle de la« lumière bleue». Dans les dernières années, différentes études scientifiques ont confirmé que ce type de lumière empêchait notre corps de secréter de la mélatonine, une hormone directement liée à la qualité du cycle du sommeil.

3)    Sauter le petit déjeuner

La nuit a été mouvementée et vous préférez dormir quelques minutes supplémentaires au lieu de remplir votre estomac avant de partir pour le boulot. De toute façon, vous n’aurez qu’à manger davantage pendant la pause-repas du midi pas vrai ?

Erreur!  Grand-maman avait raison quand elle disait que le petit déjeuner était le repas le plus important. Votre premier repas de la journée réapprovisionne votre taux de glycémie afin que vous puissiez vous concentrer et être productif tout au long de la journée qui s’annonce.

Lorsque ce taux est faible, il  devient  beaucoup plus difficile de se concentrer et vous augmenter drastiquement vos chances de coups de fatigue soudains durant la journée. Un petit déjeuner riche en fibres, en protéines et en glucides vous permettra de faire face à vos obligations quotidiennes dans la forme la plus optimale possible.

Vous cherchez une recette simple et délicieuse pour animer votre matin? Goûtez à notre sublime sweetcake aux bananes !

4)    Repousser les tâches importantes en fin de journée

Vous arrivez le lundi matin et vous vous souvenez qu’il faut appeler ce client important pour recueillir ses impressions suite à la livraison de ce dernier gros contrat. Encore fatigué d’une fin de semaine de kayak entre amis, vous décidez de passer l’appel en fin de journée, juste avant de partir du bureau. Après tout, après une bonne journée de travail, vous serez fin prêt pour terminer le retour au travail sur une belle note pas vrai ?

Erreur! Même si les gens préfèrent souvent commencer leur journée au travail en accomplissant des tâches plus faciles, il est fortement déconseillé de garder les tâches les plus importantes pour la fin de la journée.

Des études scientifiques sérieuses l’ont souvent démontré, nous possédons une quantité limitée de bonne volonté qui diminue à mesure que la journée avance. Il est donc préférable de se débarrasser des tâches les plus importantes en début de journée plutôt que de les conserver pour le dessert.